formation moniteur auto ecole

Moniteur d’auto-école : comment devenir formateur de conduite ?

Pour devenir formateur d’auto-école encore appelé moniteur d’auto-école, il y a un processus à suivre. Il est question d’abord de se faire former à titre professionnel pour ensuite préparer les apprenants pour la conduite automobile sécurité routière à l’accession de leur permis. Les détails sur ce métier et la formation moniteur auto ecole sont à découvrir dans la suite cet article.

Moniteur d’auto-école : ce qu’il faut retenir

Encore appelé moniteur d’auto-école, le formateur d’auto-école est un enseignant conduite sécurité routière qui donne des cours théoriques, mais aussi pratiques. Les cours sont dispensés individuellement et collectivement. Le formateur d’auto-école a un rôle éducatif d’une importance capitale. À l’aide de ce dernier, le futur conducteur réussir à obtenir des connaissances théoriques sur la sécurité routière. Il acquiert aussi des compétences pratiques de la conduite automobile sécurité routière. Ainsi, le futur conducteur pourra conduire librement sans se mettre en danger ni d’autres. Visiter le site pour une formation de qualité.

Il faut savoir que le moniteur d’auto-école dispense ses cours en situation réelle de travail. Il enseigne à ses apprenants les bons réflexes ainsi que la maîtrise de soi et celle du véhicule. La distribution des cours théoriques du code de la route constitue une phase de leçons collectives et audio-visuelles. Au cours de cet enseignement, l’enseignant apprend aux élèves les règles de conduite et des panneaux de signalisation. Il enseigne la responsabilité des conducteurs et le respect de la sécurité sur la route.

Devenir formateur d’auto-école : la formation moniteur auto ecole requise

Afin de dispenser des cours théoriques et pratiques de l’auto-école, le moniteur doit avoir certaines aptitudes professionnelles. Pour cela, il lui faut obtenir le CCP ECSR. Il s’agit du certificat de compétence professionnelle d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière. C’est le diplôme requis pour l’exercice du métier de formateur d’auto-école et qui a remplacé le Bepecaser. Le CCP ECSR ne requiert aucun degré de diplôme. Il s’agit d’un titre professionnel homologué de niveau bac plus deux. Mais, afin d’obtenir ce titre professionnel, le candidat devra réussir l’examen de ces deux CCP. Avant l’examen, il doit suivre 910 heures de cours dans son centre de formation moniteur auto ecole agréé et épuiser 280 heures de stage dans une entreprise. Il ne s’agit donc pas d’un titre qui est accessible en candidat libre. Le prix d’unte formation moniteur auto ecole varie considérablement et il est possible de bénéficier d’un financement total ou partiel. Le CCP ECSR se compose de deux phases :

  • CCP 1 : Apprendre la formation moniteur auto ecole
  • CCP 2 : Sensibiliser des usagers à la sécurité routière

Évolution de la carrière du formateur d’auto-école

À la suite de deux ans d’expérience professionnelle, le formateur d’auto-école a l’aptitude de s’installer en tant qu’exploitant d’auto-école. Cependant, un agrément préfectoral est requis. En vue de devenir moniteur d’enseignant de la conduite automobile sécurité routière ou animer des stages destinés aux conducteurs responsables d’infractions devant récupérer des points sur leur permis, il faut préparer le BAFM. C’est le brevet d’aptitude à la formation des moniteurs. Enfin, il pourra passer le concours de recrutement d’inspecteur du permis de conduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *