Comment lutter contre les accidents domestiques pédiatriques ?

La définition d’un accident domestique pédiatrique est simple, ils se définissent comme des événements fortuits, dommageables, survenant brutalement au domicile où ses proches environs.  Dans le monde entier, ils sont un problème de santé publique majeur. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) déclare d’ailleurs que le nombre d’accidents en chiffre absolu et aussi important dans les pays qu’ils soit en développement ou industrialisés. En revanche, ils reconnaissent que la mortalité et le handicap résultant de l’un de ces accidents est sans doute plus important dans les pays en développement. En Tunisie, les chiffres ne sont pas suffisamment précis dû à l’absence d’enquête épidémiologique qui pourrait nous donner plus de visibilité sur les différents accidents pour mieux les anticiper.

Quels sont les accidents les plus fréquents ?

 

L’accident le plus fréquent entre 0 et 6 ans et la chute. Lorsqu’il est petit, la chute de la chaise haute, de la table à langer ou encore d’un canapé intervient et lorsqu’il grandit la chute continue avec son importance dans les escaliers, dans un lit en hauteur ou encore d’une fenêtre. La découverte des fonctions motrices de l’enfant est à son apogée et il n’est pas en mesure de se rendre compte du danger. Ensuite, l’étouffement vient en deuxième position, jouant avec toutes sortes de jouets qui lui passe à portée de main il peut parfois avec différents objets ou aliments de son environnement les porter à la bouche et risquer de s’étouffer. Puis, surtout en Tunisie, c’est au tour de la noyade en 3e position. Outre lors du bain, il faut être vigilant et ne jamais laisser ses enfants se baigner sans surveillance. L’intoxication arrive en 4e position due à l’ingestion de médicaments, de produits ménagers de bricolage qui peuvent traîner sous l’évier à portée de main de l’enfant. En 5e position arrivent les brûlures qui peuvent arriver dans toutes les pièces de la maison que ce soit avec les plaques chauffantes, le four, des liquides trop chauds, même pendant son bain. En 6e position, l’écrasement des doigts dans les portes sera sans doute courant étant donné que dès que l’enfant se met à marcher les portes deviennent son pire ennemi. En avant-dernière position, l’électrocution due aux prises électriques qui attirent systématiquement les enfants lorsqu’ils se mettent à marcher à 4 pattes. Et enfin, à la fin de cette longue liste apparaît la coupure, dès lors qu’un enfant se déplace il est susceptible d’attraper des couteaux, des rasoirs…

 

Comment se protéger ?

 

Outre la prévention pour prévenir les différents accidents domestiques qui peuvent survenir au sein de votre foyer, vous pouvez également souscrire à une assurance civile qui vous permettra de prendre en charge lorsqu’un de ces accidents surviendra toutes les dépenses liées aux conséquences de cet accident. Il va de soi qu’il est important de faire de la prévention dès le plus jeune âge des enfants pour leur expliquer comment éviter le danger pour ne pas risquer de s’étouffer, se brûler, se noyer, se couper, tomber… La responsabilité parentale étant bien entendu mise à rude épreuve, il est important de ne jamais laisser son enfant sans surveillance.

 

Bien s’assurer

 

Pour avoir la certitude d’être intégralement pris en charge, il est important de souscrire à une assurance habitation qui vous permettra de prendre en charge votre responsabilité civile chef de famille et ainsi être couvert pour tout ce genre d’accidents domestiques qui pourrait survenir au sein de votre habitation. Disponible également de manière autonome, la responsabilité civile chef de famille est sans doute l’une des assurances les plus importantes à avoir afin de pouvoir se protéger soi-même et ses proches de tout aléa du quotidien qui pourrait survenir alors que nous nous y attendons le moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.