Quel est le rôle d’un paysagiste concepteur ?

 

Âgé de plus de 18 ans et titulaire d’un diplôme ou d’une qualification en paysage, le concepteur est un professionnel qui conçoit des projets paysagers. Il réalise les plans, élabore les cahiers des charges et assure la coordination du chantier. Quelle formation pour être paysagiste ? Le métier de concepteur requiert une formation initiale à l’issue de laquelle vous devrez passer un examen national (brevet fédéral) afin d’obtenir votre brevet fédéral en tant que technicien supérieur en conception paysagère (BSCT). Vous pouvez aussi suivre une formation continue afin d’actualiser vos connaissances. Pour obtenir ce brevet, il existe trois voies possibles :- La première consiste à suivre une formation spécialisée au sein d’une école privée ou publique reconnue par le Conseil Fédérale des Arts Plastiques (CFAP), dont l’objectif est d’enseigner aux étudiants toutes les techniques nécessaires à la création artistique et technique du jardin contemporain ;

Que fera un paysagiste concepteur dans votre jardin ?

 

Le concepteur de jardins est un professionnel qui réalise des plans et dessins pour la création ou l’aménagement de votre espace vert. Il vous conseille sur les matériaux à utiliser, leur mise en œuvre et leur entretien. En fonction du projet qu’il mettra au point avec vous, il peut également concevoir les aménagements paysagers (arbres, arbustes, massifs floraux…). Le concepteur de jardin se charge également du choix des plantes adaptées à la situation géographique du lieu concerné. Quelles sont les différentes étapes dans la conception d’un jardin ? La première étape consiste à faire une visite approfondie du terrain afin d’en déterminer toutes les caractéristiques : orientation, exposition au soleil ou à l’ombre… La seconde phase concerne la présentation par le concepteur de différents projets possibles en fonction des contraintes imposantes par ce terrain : niveau sonore important si cela se trouve non loin d’une route passante ; difficultés liée aux conditions climatiques (vent fort…) ; emplacement particulier (sur pilotis…) etc. Ensuite viennent les phases suivantes : planification des travaux et estimation financière ; réalisation effective des travaux et installation complète du mobilier sphynx . Cette phase est souvent très longue puisqu’elle implique plusieurs mois voire année avant que tout soit terminée !

 

Comment trouver un bon paysagiste concepteur ?

 

Etant que vous avez une maison, il est important de faire en sorte qu’elle soit confortable et agréable. Pour cela, rien ne vaut un jardin bien entretenu qui va permettre d’y passer des moments conviviaux en famille ou entre amis. Il faut savoir que le paysagiste concepteur est la personne qui peut prendre en charge votre projet pour lui donner tout son charme et sa beauté. Cependant, comment trouver un bon paysagiste ? Comment choisir les meilleurs prestataires ? Vous pouvez commencer par rechercher sur Internet afin de voir si ce professionnel existe dans votre localité. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez toujours demander conseil aux gens autour de chez vous pour savoir s’ils ont eux-mêmes travaillé avec ces spécialistes ou non. Une fois que vous aurez trouvé plusieurs adresses possibles, il sera temps pour vous d’aller visiter chaque site web afin de voir si celui-ci correspond au type de service dont vous raffolez : design original et moderne ou traditionnelle et classique ?

 

Un paysagiste concepteur au service des collectivités

 

Le paysagiste concepteur, c’est le professionnel qui conçoit et réalise des projets de paysage. Il est à l’écoute du client pour comprendre ses besoins et sa vision d’aménagement. Il élabore ensuite un plan d’action en fonction des contraintes techniques (ex : terrain, budget…). Cette étape permet de définir la forme finale du projet avec les matériaux utilisés mais aussi les espèces végétales choisies. Le paysagiste concepteur doit être capable de concevoir un espace vert adapté aux usages qu’il va subir tout au long de son existence. En effet, il doit anticiper sur les travaux futurs afin que le jardin puisse résister à une modification future ou encore préserver l’environnement naturel par exemple en respectant la biodiversité locale…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.